Groupe SAPEC - Soutien aux personnes abusées dans une relation d'autorité religieuse










Contexte des tables rondes

Nos premières manifestations publiques ont été celles de Gabriel Ringlet en octobre 2015. A l’occasion de notre enquête de 2017, intitulée Abus sexuels dans l’Église catholique : contributions à les faire reconnaitre, réparer, prévenir, nous avons pu en offrir une version écrite et orale.

C’est au début de 2017 que nous avions décidé d’organiser une manifestation à l’occasion de notre assemblée générale.

 

En janvier 2017, la Commission d’écoute, de conciliation, d’arbitrage et de réparation a reçu les premières victimes, suite à l’Accord CECAR signé par le Groupe SAPEC et, comme représentants de l’Église, 6 évêques et supérieure-e-s de congrégations religieuses établies en Suisse. (Depuis le Conseil de la CECAR a publié son rapport 2017 et posé le problème de son indépendance incomplète).

 

Table ronde du 17 mars 2017

Au lancement de la CECAR, nous avons souhaité apporter un éclairage sur le vécu des victimes. Daniel Pittet, dont le témoignage allait sortir de presse, accepta d’être au centre de la table ronde que nous organisions à mi-mars sur la difficulté et l'importance pour les personnes victimes de sortir du silence. Vous trouverez ci-dessous, outre les nombreuses interviews dans tous les médias de Daniel Pittet et d’autres victimes entre mi-février et mi-avril 2017, des reportages importants présentés sur des chaînes suisses et françaises. En outre, la Belgique renouvela la journée nationale pour les victimes d'abus sexuels dans l'Église par une cérémonie célébrée à Koekelberg  !

Ci-dessous sont introduits brièvement, les documents ou liens liés à ces divers évènements.

 

Table ronde du 18 avril 2018

Pour  cette table ronde, nous nous sommes interrogés à propos d'un aspect particulier des mesures de prévention en l’intitulant : Prévenir un premier passage à l’acte : Une aide est-elle possible pour les pédophiles abstinents ?

Le dépliant de l’invitation introduisait le sujet et présentait les participants.

L’aticle de Pierre Pistoletti, Journaliste RP à cath.ch dresse une intéressante synthèse de ce débat. :

https://www.cath.ch/newsf/pedophilie-des-solutions-existent/

 

 

Documents de la table ronde du 17 mars 2017

Précédant notre AG, cette table ronde « Survivre à une enfance brisée » rebondit sur la parution de l’ouvrage du Fribourgeois Daniel Pittet et Micheline Repond, co-auteurs de «Mon Père je vous pardonne -Survivre à une enfance brisée», Éditions Philippe Rey, Paris, 2017.

Organisée en collaboration avec La Haute école de travail social et de la santé EESP Lausanne, elle a tenté de répondre aux questions suivantes : Quelles sont les conditions qui permettent aux victimes d’abus sexuels de se relever et de retrouver à la fois leur dignité et le cours de leur vie personnelle ? Quelles sont les étapes fondamentales qui permettent à la victime de devenir un homme, une femme debout et apaisé-e ? Flyer, p.1

Sur le thème du pardon et de la réparation, voir aussi le Témoignage d’Albert

 

Durant ces 7 ans d’engagement nous avons été bien soutenus : merci !

Dans son mot d’introduction Évocation des étapes de ces 7 dernières années, Jacques Nuoffer, président du Groupe SAPEC, a souligné l'importance pour le comité des soutiens de personnalités ecclésiastiques, politiques et civiles, en Suisse et en Belgique et a renouvelé ses remerciements au nom de toutes les victimes !

 

Synthèse des échanges de la table ronde

Présent tout au long de cette table ronde, le journaliste de cath.ch a rédigé une synthèse des échanges : un des meilleurs articles sur nos démarches depuis 2010 et sur la table ronde:

https://www.cath.ch/newsf/abus-sexuels-le-silence-est-mortel-temoigne-daniel-pittet/

 

Témoignagnes de victimes

http://www.la-croix.com/Religion/France/LEglise-salue-le-temoignage-de-Daniel-Pittet-survivant-d'un-pretre-pedophile-2017-02-13-1200824507

https://www.cath.ch/newsf/victime-valaisanne-capucin-pedophile-joel-allaz-se-manifeste/

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/Un-appel-a-briser-le-silence-sur-les-abus-dans-l-Eglise/story/30686048

 

 

Reconnaissance de la solution originale découlant de l'Accord CECAR

Cet accord n'est pas détaillé dans le très bref reportage de France 3 Rhône-Alpes résumant ce que nous avons réalisé en Suisse. Il ne précise pas que 6 évêques et supérieur-e-s de congrégation ont signé un accord avec le Groupe SAPEC, représentant les victimes.

Mais il mentionne une nouvelle étape : la collaboration qui se met en place entre toutes les institutions recevant des victimes d’abus dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. 

 

Cliquez ici pour voir la vidéo diffusée sur France 3

 

 

Difficultés pour les victimes de soigner leur traumatisme

Enfin, Le 19 février 2017, Sabine Petermann a produit sur RTS la Première Reconnaître l’insoutenable, réalisé Jean-Claude Gailly. Corinne Schutz, notamment, y précise les difficultés pour les victimes de soigner leur traumatisme et évoque de nouvelles approches thérapeutiques.

https://www.rts.ch/play/radio/hautes-frequences/audio/hautes-frequences?id=8365441

 

Choc de choc de deux sacralités, celle de l'enfant et celle du prêtre

Le même jour, l’émission Babel d' Evelyne Oberson a illustré le choc de deux sacralités, celle de l'enfant et celle du prêtre, dans des échanges avec Daniel Pittet et avec le sociologue français des religions Olivier Bobineau, co-auteur de Le sacré incestueux, éditions Desclée De Brouwer

https://www.rts.ch/religion/babel/8367925-le-sacre-incestueux.html

 

 

 

 

 



© 2015-2018 Groupe SAPEC • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales