Groupe SAPEC - Soutien aux personnes abusées dans une relation d'autorité religieuse










Nouvelles suisses


«L’argent ne répare rien, mais c’est un signe tangible qui compte»

Entretien de Marie-Jo Aeby - Le temps 9 novembre 2021

 

22 Janvier 2021 : Suite à l'Edito du 22 décembre 2020 : Échos

27 septembre 2020 : La CECAR : 5 ans déjà !  Témoignages - Préoccupations : voir Édito et Quelle évolution !

22 février 2020 : «Reconnaissance des faits et demande de pardon aux victimes de pédophilie» : voir ci-dessous !


 Sauf l'exeption ci-desous, la dernière nouvelle est affichée au début de cette page devant les nouvelles précédentes!


Janvier 2021

Suite à l'Edito du 22 décembre 2020 : Échos

 

 Nous avons plaisir à partager avec vous quelques messages de soutien qui nous sont parvenus à la suite de notre communication.
 

Gabriel Ringlet

Merci à vous, cher Jacques, pour cet « édito » qui rassemble si bien le chemin parcourus et annonce les chantiers en cours et à venir. Tous mes vœux vous accompagnent.

De loin, mais en grande proximité, je vous souhaite de chaleureuses fêtes.  

 

 

Christiane Marmy

Cher Jacques,

Tout grand merci pour votre envoi de ce matin. Il m'a beaucoup intéressée.

 Mais permettez-moi d'abord de vous dire "Bon Anniversaire". Je me rappelle que vous êtes à l'origine du Groupe avec Marie-Jo Aeby et Gérard Falcioni. Je regrette de ne pas vous avoir connus plus tôt mais mieux vaut tard que jamais !

Je vais poursuivre la lecture que vous avez sélectionnée même si je connais la plupart des articles. Y revenir me fera encore mieux comprendre le merveilleux travail que vous avez réalisé au cours de ces 10 ans.

Je tiens aussi à vous dire que ma sœur, victime comme moi, vient de toucher ces jours derniers la réparation financière attestant le reconnaissance des abus qu’elle a subis. Elle est très contente d'avoir fait la démarche, d'être sortie du silence avec la volonté de s'en sortir. Gravement malade, ses mois sont comptés et c'est pour cela que la CECAR a demandé à ce que son dossier soit traité en priorité. Ce qui fut fait. Cela aussi, grâce au SAPEC par la voix de Marie-Jo qui nous a encouragées à faire la démarche. Pour ma sœur, c'est un vrai miracle. Quant à moi, vous savez que j'ai trouvé au SAPEC comme une famille et je m'y trouve bien. Il y a bien sûr notre groupe d'entraide et les liens que nous pouvons avoir même en-dehors des rencontres.

Un nouveau cap s'offre à vous. Je vous souhaite dès lors joie et dynamisme, tel un élan nouveau, pour mener à bien votre tâche.

Avec ma reconnaissance, recevez mes cordiales salutations

 

 

AVREF

 Association d'aide aux Victimes des dérives de mouvements Religieux en Europe et à leurs Familles

Monsieur le Président,

Nous tenons à vous féliciter pour cet anniversaire qui marque les 10 ans du groupe SAPEC et vous permet de mesurer le chemin parcouru.

Nous vous présentons tous nos vœux pour l'année 2021 ainsi qu'aux membres de votre comité.

Dans votre message vous définissez vos buts et vos nouveaux objectifs.

Nous espérons que vous pourrez les atteindre en 2021. Certes l'objectif de soutien effectif aux victimes que nous partageons avec vous reste toujours par définition perfectible tant le chantier est immense.

Mais nous espérons que l'année qui s'ouvre nous offre à tous de nouvelles avancées sur tous les sujets qui nous tiennent à cœur et nous permette d'échanger davantage.

 

 

Catherine Bonnet

Cher Jacques,

Pourrais-tu partager avec Marie- Jo, et les autres membres du SAPEC, toutes mes félicitations pour votre édito qui rassemble de manière remarquable vos 10 années d'avancées pragmatiques et positives, vos communications, témoignages avec les médias, vos échanges avec d'autres pays.

J'en ai parcouru quelques grandes lignes et continuerai à le faire, car cet édito va être une référence très utile pour les francophones à tous les points de vue et bien entendu pour les survivants et mineurs victimes de violences sexuelles par des membres du clergé. Nous avons besoin d'avancer en nous inspirant de la créativité de chaque pays ainsi que de leurs actions en dépit des résistances.

Joyeuses fêtes de Noël et de fin d'année à toi et au bureau du SAPEC, en espérant que 2021 apportera plus de justice pour les survivant-e-s et mineurs victimes de toutes formes de violences sexuelles non seulement en Suisse, France et Belgique mais aussi ailleurs ?

Avec mes amitiés pour tous

 

 

Laurence Poujade, Présidente de l'Association Sentinelle

Merci de tout cœur pour votre action au service des sans-voix du fait de l’Eglise catholique en Suisse. Nous partageons avec vous, depuis la France, soutien à toutes les personnes abusées dans une relation d’autorité religieuse et consacrée. Vos témoignages mis en ligne sont très forts. Le berceau de la Communauté Saint Jean a vu le jour en Suisse et de nombreuses victimes de son fondateur sont à déplorer, dès cette époque fribourgeoise ! J’ai eu l’occasion de parler des abus sexuels pour la RSR, dès 2008, avec Fabien Huhnenberger et Catherine Erard. Nous savons ce que l’AVREF - Association Vie Religieuse Et Familles - (1998-2013), puis Sentinelle (2014-2021) doivent à la Suisse, en termes de liberté de parole. Il reste encore tant à accomplir ! Alors, toutes nos félicitations pour les 10 ans de votre association et tout de bon pour la suite de vos activités associatives. Nous avons hâte de vous connaître davantage, car je suis aussi la rescapée d’une agression sexuelle commise avec violence de la part d’un prêtre.

 

 

Féliciteé Rukindikiza

Une amie burundaise : avec elle et son mari, j’ai fondé une association en 2002 pour créer un dispensaire au Burundi, nommée actuellement Fraternité Ubuvukanyi France.

Bonjour Jacques,

Bravo pour le chemin déjà parcouru et pour votre courage . C’est un sujet qui reste très sensible et tabou chez la plupart des gens, un peu partout dans le monde.

 

 

Armand et Renée Hochuli

Cher Jacques,

Merci de ton engagement et de ta gentillesse

Bravo à vous tous et félicitations pour les résultats obtenus. Nous en sommes très émus.

Il faut parfois se battre très fortement et longtemps, sans renoncer, pour obtenir justice.

Puissiez-vous trouver la sérénité et la paix du devoir accompli après ces 10 ans de lutte.




 23 novembre 2019

INAUGURATION D’UN PREMIER MÉMORIAL

Émouvante journée en mémoire des victimes d'abus sexuels

Diocèse LGF, Fribourg – Suisse

 

Notre besoin de faire mémoire, présent depuis la création de l’association du Groupe SAPEC, a rencontré concrètement ce 23 novembre 2019, celui de Mgr Charles Morerod. Grâce à l’excellente collaboration de Laure Christine Grandjean, chargée de communication de l’évêché et à sa collaboratrice Léonie Dumoulin avec nos membres, Jean-Marie Fürbringer, Valerio Maj et Alain Guerdat, une première journée du souvenir a commencé par une cérémonie à la cathédrale St-Nicolas précédant la pose, d’une plaque à la mémoire des victimes des abus sexuels dans l’Église catholique. Nous exprimons nos vifs remerciements à la chorale de Philanthropos, dirigée par M. Carlos Danès, qui a accompagné avec beaucoup de doigté cette célébration.

 

Cérémonie du souvenir

 

Mgr Charles Morerod a rappelé l’origine et le sens de cette journée du souvenir. Il a cité l’évangile selon Matthieu ; « Celui qui est un scandale, une occasion de chute pour un seul de ces petits (…) il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes et qu’il soit englouti en pleine mer ».

Discours de Mgr Charles Morerod

 

Jean-Marie Fürbringer, au nom du Groupe SAPEC, s’est interrogé : comment est-il possible de n’avoir pas fait le nécessaire pour neutraliser les prédateurs ?  Comment des évêques, des supérieurs religieux ont-ils laissé de tels abus se commettre ?

Discours de M. Jean-Marie Fürbringer

 

L’assemblée toute entière s’est associée aux Intentions de prière.

 

Sœur Louise-Henri Kolly, ancienne supérieure de la congrégation d’Ingen-bohl, a rappelé, au nom des religieuses, que la mémoire est indispensable pour ouvrir la voie au difficile pardon, à la réconciliation, à la guérison et à la reconstruction.

Discours de Sr Louise-Henri Kolly

 

 

La plaque dévoilée par M. Jacques Nuoffer, fondateur et président du Groupe SAPEC et Mgr Charles Morerod, est placée à l’entrée de la cathédrale de Fribourg : elle est sobre et discrète. Y figurent des mots forts : « Nous avons érigé cette plaque pour témoigner des souffrances endurées par les victimes des abus sexuels commis dans ce diocèse par des prêtres et autres personnes engagées dans l’Eglise. Cette démarche est aussi une demande de pardon et une invitation à la communauté à rester vigilante ».

 

Cette première journée du souvenir s’est poursuivie par la projection du film « Grâce à Dieu », de Michel Ozon, suivie d’un moment de rencontres et d’échanges, puis d'un apéritif dînatoire qui se termina par un rappel et des remerciements de Jacques Nuoffer.

 

  

Échos dans les médias

 

 Voici les liens vers les médias qui ont traité du sujet.

 

Télévisions et radios

 

RTS : https://www.rts.ch/info/regions/fribourg/10888839-dans-

sa-cathedrale-fribourg-dedie-une-plaque-aux-victimes-d-abus-sexuels.html

 

Radio Fribourg

Jean-Marie Fürbringer

 

 

Évocation du discours de M. Fürbringer

 

 

Presse écrite

 

Cat.ch

https://www.cath.ch/newsf/diocese-lgf-

emouvante-journee-en-memoire-

des-victimes-dabus-sexuels/



La Liberté

 https://www.diocese-lgf.ch/fileadmin/documents/

Documents/Medias/20191125_laliberte_

une_reconnaissance_des_actes_commis.pdf

 

 

 

La Gruyère

https://www.diocese-lgf.ch/fileadmin/documents/Documents/

Medias/20191126_la_gruyere_une_demande_de_pardon_

et_un_appel_a_la_vigilance.pdf

 

 

 


 

Rappelons ce que soulignait Jean-Marie Fürbringer dans son Édito : Dans le travail de mémoire qu’un destin douloureux invite à réaliser pour  sa propre guérison et celle de la communauté, le mémorial est une étape pleine de sens. Ce n’est cependant pas une fin, ce n’est pas la clôture d’un dossier ; parce que si la reconnaissance et la demande de pardon sont essentielles, ça ne supprime pas la nécessité de savoir, de comprendre et d’expliquer.

 

Jacques Nuoffer,

Président



 

Samedi 12 février 2020

Suisse romande, une deuxième plaque commémorative

en mémoire des victimes d’abus sexuels au sein de l’Église catholique

 

Mgr Jean-Marie Lovey, Évêque de Sion et Mgr Jean Scarcella, Abbé de Saint-Maurice ont finalement participé à l’inauguration, le samedi 22 février 2020 à Monthey, d’une plaque «Reconnaissance des faits et demande de pardon aux victimes de pédophilie».

 

C’est grâce à la persévérance de Stéphane Hernach, lui-même victime d’un religieux de l’ordre des marianistes, alors son instituteur, que cette cérémonie a eu lieu, lui qui a tenu à ce que cette plaque soit apposée dans la chapelle du Closillon à Monthey.

 

Pour lui, comme pour tous les membres du Groupe SAPEC qui l’ont soutenu dans ses démarches et étaient présents, il est très important qu’il y ait une reconnaissance de ces faits, pendant si longtemps entourés de silence. Comme il l’a exprimé dans son témoignage, cette cérémonie qui met fin à une période pénible va lui permettre un nouveau départ et, espère-t-il, va inciter d’autres victimes à s’exprimer et à s’adresser à la CECAR.

 

 

Jean-Marie Fürbringer, vice-président du Groupe SAPEC, a exprimé dans son discours l’importance de faire mémoire et de marquer publiquement la reconnaissance par l’Église de ces crimes.

 

 

Les liens ci-dessous donnent des éléments complémentaires sur la cérémonie.

 

http://www.rhonefm.ch/fr/podcasts/journal-du-soir-une-plaque-commemorative-a-la-memoire-des-victimes-d-abus-sexuels-commis-par-des-hommes-d-eglise-a-ete-posee-a-monthey-1500188

 

http://www.rhonefm.ch/fr/news/un-memorial-aux-victimes-d-abus-sexuels-dans-l-eglise-inaugure-a-monthey-1500190

 

https://www.letemps.ch/suisse/une-plaque-ne-oublier-abus-sexuels-pretres

 

https://www.lenouvelliste.ch/articles/valais/canton/une-plaque-du-pardon-aux-victimes-de-pretres-pedophiles-est-posee-a-monthey-912213

 

Radio Chablais 12h

 

Radio Chablais 17h

 

 

 

 

Rassemblement national le 29 juin 2019 à Berne

 

Convoqué à l’initiative de théologiens du canton de Zurich, le rassemblement national du 29 juin 2019 à Berne entend faire valoir un certain nombre de revendications afin de renforcer la lutte contre les abus sexuels et d’exiger des réformes dans l’Eglise.

 

 

L’invitée de la journée est la théologienne allemande Doris Wagner. Ancienne religieuse membre de la congrégation “Das Werk”, elle y a été victime d’abus qu’elle a raconté dans un livre. Aujourd’hui mariée et mère de famille, elle également est  connue pour avoir participé à divers documentaires et débats télévisés sur ce thème. Voici le lien à la traduction de son discours et à celle de son interview sur cath.ch.

 

Les revendications des manifestants portent notamment sur : l’accès au dossier pour les victimes; la dénonciation obligatoire de tout abus sexuels auprès des autorités civiles; la modification du droit canon pour punir tout abus sexuels y compris sur des adultes; des procédures rapides; la création de commissions indépendantes pour traiter des abus dans tous les pays; des critères mieux définis pour l’engagement d’agents pastoraux; un accompagnement pour les personnes en ministère ainsi que la reconnaissance d’une éthique sexuelle humaine basée sur la Bible.

 

Mais ces mesures ne seront pas possible sans un changement plus profond. C’est pourquoi les initiateurs réclament des changements structurels sur la compréhension des ministères, l’accès au sacerdoce, l’égalité entre les croyants. Ils revendiquent aussi un changement de mentalité des responsables. Il ne s’agit pas de protéger l’institution, mais les personnes.


 

 

Rassemblement national

Contre les abus, agissons

à Berne, Helvetiaplatz, le 29 juin 2019 à 12h05

 

 Le Groupe SAPEC est heureux de vous annoncer une bonne nouvelle : un groupe de théologiennes et de théologiens de l’Église catholique romaine du canton de Zurich lance un appel au changement et adresse au Vatican des demandes concrètes pour plus de cohérence et de fermeté dans le traitement des cas d’abus sexuels.

 

Depuis la fondation de notre association en 2010, nous avons cherché en vain en Suisse alémanique un groupe avec lequel œuvrer pour soutenir les personnes victimes, obtenir reconnaissance et réparation et développer la prévention ! Nous soutenons donc activement le 

 

Le Groupe SAPEC sera représenté par trois membres du comité qui témoigneront en français et en italien. 

 

 

Nous vous invitons :

 À signer la pétition en ligne sur http://www.zeichen-gegen-missbrauch.ch/.

  1. Elle sera remise au nonce le 29 juin.
  2. À vous joindre au rassemblement avec un balai ou une pancarte précisant disant pourquoi  vous êtes là.
    Rendez-vous un peu avant midi sur Helvetiaplatz qui est proche de la nonciature apostolique. 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres pages disponibles pour l'administrateur

> Nouvelles

> Nouvelles

> Nouvelles

> Nouvelles

> Nouvelles

 



© 2015-2022 Groupe SAPEC • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias - Création de site internet dans le Jura
Plan du siteMentions légales