Groupe SAPEC - Soutien aux personnes abusées dans une relation d'autorité religieuse












Enquête (dès fin juin)

 

Abus sexuels dans l'Eglise catholique: 

Appel à contribuer à les reconnaitre, les réparer, les prévenir

 

Lors de l’assemblée générale 2017 qui a suivi la table ronde avec Daniel Pittet, les participant-e-s ont soutenu le projet de contribuer à faire reconnaitre les abus sexuels dans tous les pays où l’église catholique est présente, à les réparer, à les prévenir. Pour ce faire votre vécu, votre expérience et vos propositions sont nécessaires.

 

Quatre facteurs sont à l’origine de cette nouvelle initiative du Groupe SAPEC :

  • la force, le courage et la persévérance que nous a donné l’éclairage de l’Abbé Gabriel Ringlet sur l’indispensable réparation institutionnelle ;
  • la concrétisation de nos 7 ans d’engagement par l’Accord CECAR, fondant la commission de conciliation, d’écoute, d’arbitrage et de réparation et la mise en place de celle-ci,
  • l’appel à l’aide d’autres victimes du Sénégal, du Burundi, de France, de Belgique notamment ;
  • les preuves stimulantes de changements d’attitudes de prélats, comme de victimes ou de leurs proches.

 

Notre projet comprend deux parties.

 

La première partie présentera les faits et les fondements qui sont à l’origine de la CECAR, donc la fondation de notre association et les étapes stimulantes et difficiles de nos démarches pour aboutir à l’Accord CECAR et à sa mise en place. Au cœur de cette période et de cette partie, on trouvera l’intégrale de la conférence de Gabriel Ringlet, dont l’une de nos références de base est son analyse sur la nécessaire réparation institutionnelle.

 

Nous vous enverrons cette première partie à fin juin et vous appellerons à contribuer à la 2e partie de notre projet avec un délai de réponse à fin août 2017.

 

La deuxième partie publiera votre témoignage et vos propositions et ceux des autres personnes (victimes, prélats, parlementaires, membres de groupes de victimes de divers pays, etc.) qui ont été confrontées à ce problème et/ou qui sont intervenues et travaillent encore pour que l’Église traite vraiment ces très graves problèmes que sont la pédophilie ou l’éphébophilie perpétrées dans une relation d’autorité religieuse.

 

Avec la première partie, vous trouverez la présentationde l’enquête, des précisions sur le projet et les thèmes qui nous intéressent concernant votre vécu, votre expérience et vos propositions et ce que nous souhaitons que vous clarifiiez concernant la publication de votre témoignage.

 

Pour le comité: Jacques Nuoffer

 

 

 

Texte dès le 27 mai 2017

 

Enquête

En partageant votre vécu, votre expérience et vos propositions

contribuez à faire reconnaitre, à réparer, à prévenir les abus sexuels

dans tous les pays où l’église catholique est présente

 

Au bas de cette page, vous trouvez un rappel de l’origine de ce projet. Voici les liens qui vous permettent de télécharger la première partie et d’obtenir des précisions en une page concernant

 

Quatre facteurs sont à l’origine de cette nouvelle initiative du Groupe SAPEC :

  1. la force, le courage et la persévérance que nous a donnés l’éclairage de l’Abbé Gabriel Ringlet sur l’indispensable réparation institutionnelle ;
  2.  la concrétisation de nos 7 ans d’engagement par l’Accord CECAR, fondant la Commission d’Écoute, de Conciliation, d’Arbitrage et de Réparation ainsi que la mise en place de celle-ci ;
  3. l’appel à l’aide d’autres victimes du Sénégal, du Burundi, de France, de Belgique notamment ;
  4. les preuves stimulantes de changements d’attitudes chez des prélats, comme chez les personnes victimes ou leurs proches.

Notre projet comprend deux parties.


La première partie que voici présente les faits et les fondements qui sont à l’origine de la CECAR, donc la fondation de notre association et les étapes stimulantes et difficiles de nos démarches pour aboutir à l’Accord CECAR et à sa mise en place. Au cœur de cette période et de cette partie, on trouvera l’intégrale de la conférence de Gabriel Ringlet, dont l’une de nos références de base est son analyse sur la nécessaire réparation institutionnelle.

 

La deuxième partie fera l’objet d’une publication des témoignages et propositions recueillis auprès des personnes participant à l’enquête : victimes, proches, témoins, prélats, parlementaires, militants de groupes de survivants de divers pays, etc.). Cela nous permettra de décrire comment ces personnes sont confrontées à ce problème et interviennent pour combatte vigoureusement la pédophilie et l’éphébophilie perpétrées dans une relation d’autorité religieuse.

 

Pour le comité: Jacques Nuoffer

 



© 2015-2017 Groupe SAPEC • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales