Groupe SAPEC - Soutien aux personnes abusées dans une relation d'autorité religieuse












Divers Pays

 

Dans le Mémoire SAPEC 2013-2014, nous avons mentionné des informations, déclarations et réalisations dans quelques pays où la situation était grave. Mais les propos des prélats restaient superficiels. Ce qui a mis d’autant plus en lumière la déclaration de Mgr Martin et l’analyse de l’Abbé Ringlet.

 

La déclaration de l'archevêque de Dublin, en février 2011, (Réflexion de Mgr Martin, archevêque de Dublin, le 20 février 2011 lors d'une liturgie du repentir) a stimulé notre espoir d'une évolution de l'Église catholique face aux abus sexuel en son sein.

 

Dès notre première lecture de l’intervention de l’Abbé Gabriel Ringlet devant la Commission spéciale du parlement belge, nous avons perçu qu’il avait écouté des victimes et avait été touché par leur vécu, leur souffrance spirituelle, leur questionnement, leur besoin de réparation.

 

Ses propositions indiquaient précisément les domaines problématiques sur lesquels l’Église devait se pencher pour une véritable «réparation institutionnelle» : celle-ci touche à l’histoire, au financement, au pardon, à la sexualité et au pouvoir sacré. Elles nous ont stimulés en clarifiant le sens de notre engagement dans le Groupe SAPEC.



© 2015-2017 Groupe SAPEC • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales