Groupe SAPEC - Soutien aux personnes abusées dans une relation d'autorité religieuse










Actualités


Dossier de Pierre Pistoleti:  Lorsque le berger est un loup !

 

Stimulé notamment par notre enquête (http://www.groupe-sapec.net/enquete-presentation.htm ), Pierre Pistoletti, journaliste RP à cath.ch, a mené sa propre enquête, publiée sous le titre  Lorsque le berger est un loup : > https://abus-sexuels.cath.ch/. Ce dossier multimédia a enthousiasmé Catherine Bonnet. Son commentaire et le contenu de l’enquête se trouvent au bas de cette page.

 

Le titre est excellent. 

Tout le site est remarquable, tant sur le plan de la forme que celui du fond.

L'alternance de témoignages percutants par des vidéos et d'écrits bien explicites de victimes qui sont sobres, courageux et très clairs, de membres de l'Église très engagés auprès des victimes, d'experts, ainsi que celui d'une parlementaire permettent de bien comprendre l'engagement du SAPEC et comment il est possible de répondre à la crise des agressions sexuelles au sein de l'Église, notamment combien la collaboration entre des victimes, l'Église, des experts et des politiques permet des avancées positives pour les survivants et peut ainsi mieux protéger les enfants.

Vraiment bravo et merci pour ce que vous faites. Ce document va aider d'autres victimes dans des pays où elles/ils sont encore en difficultés pour être écoutés.

 

Ce dossier multimédia offre en effet une réflexion qui va au-delà des faits et propose à ses lecteurs un point de vue détaillé sur la situation. Il lui a semblé important d’inscrire cette question des abus sexuel au sein de l’Église catholique dans sa complexité. Il fait place aux témoignages, mais aussi aux dimensions psychologiques, historiques, institutionnelles ou encore ecclésiologiques de la question.

  • Le chapitre 1 Les victimes apporte des témoignages sous forme écrite et d’interviews !
  • Les chapitres 2 Les faits et 3 Les causes évoquent l’aspect historique, les statistiques des victimes et les facteurs qui ont favorisé les abus dans l’Église catholique. 
  • Le chapitre 4 L’éclairci décrit la mobilisation des victimes au sein de notre association qui a été déterminante et a permis la naissance d’une entité indépendante et neutre d’écoute et d’indemnisation, la CECAR.
  • Le chapitre 5 L’avenir aborde les préoccupations du Groupe SAPEC quant à la sélection et à la formation des séminaristes et donne notamment la parole aux directeurs de séminaire et aux personnes qui nous ont communiqué leur questionnement.


Notre enquête : un rappel !

Partager votre vécu, votre expérience et/ou vos propositions pour contribuez à faire reconnaitre, à réparer, à prévenir les abus sexuels dans tous les pays où l’église catholique est présente.  Pour participer : http://www.groupe-sapec.net/enquete.htm

 

Autres actualités

 

Table ronde avant l'AG à 17h30 le 18 avril 2018 : Prévenir un premier passage à l’acte

Avant notre assemblée générale 2018 nous organisons une table rende intitulée Prévenir un premier passage à l’acte : Une aide est-elle possible pour les pédophiles abstinents ? Cette thématique que précise notre invitation relève autant de la prévention primaire que de la protection des victimes, dans la société en général et dans l’Église catholique en particulier.

 

Assemblée générale à 19h15 le 18 avril 2018

L'invitation à cette assemblée en précise le contexte et l'ordre du jour.

 

Rappel d'informations importantes

Trois faits sont à mentionner en cet été 2017 : 

 

1. Fonds d'indemnisation de la Conférence des Evêques Suisses (CES)

Ce fonds pour indemniser les victimes d'abus sexuels prescrits, annoncé en décembre 2015, est opérationnel. Les victimes déposant une requête à la CECAR (commission d’écoute, de conciliation, de réparation et d’arbitrage) en bénéficieront aussi, cette unique commission non ecclésiale étant reconnue par la CES.

 

2. Liberté de choix des victimes

La CES a décidé, s’appuyant sur les travaux de sa commission d’experts « Abus sexuels dans un contexte ecclésial » que toute victime d’un-e agent-e pastoral-e pouvait s’adresser à une des commissions ecclésiales ou à la CECAR.

Les congrégations religieuses catholiques, masculines et féminines, laissent aussi le choix aux victimes d’un religieux ou d’une religieuse de s’adresser à une des commissions ecclésiales ou à la CECAR.

 

3. La CECAR  reçoit les victimes

Il a fallu une année aux membres de la CECAR pour établir un règlement, définir la procédure, choisir des conciliateurs, mettre au point ses outils d’information et de communication. Le comité du Groupe SAPEC a oeuvré pour que la CECAR, unique commission non ecclésiale, corresponde à l'esprit de l'Accord et soit véritablement indépendante et neutre.

 

Nous avons développé notre site en conséquence pour donner les informations importantes aux victimes et offrir notre aide !

 

 

 



© 2015-2018 Groupe SAPEC • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales